Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Artland est principalement peuplé d'Artlandais, mais compte également trois minorités : les Letzen, derniers habitants originels de l'île qui ont refusé de se mêler aux nouveaux venus ; les Farseeren, métis et adoptés, venus des comptoirs au-delà des mers et des océans ; les Vesmeri, nomades attachés à leurs particularismes, mais tendant progressivement à se mêler à la société, notamment en se sédentarisant dans les villes.

 

 

Articles sur des sujets connexes :

 

 

 

 

Vesmeri – Les voyageurs

Origines et croyances

 

Le dernier peuple, en terme de part de la population, vivant en Artland est celui des Vesmeri, les voyageurs, le « peuple de l’univers » ou du cosmos, selon les traductions. Ces nomades seraient venus de la lointaine Syldavie, pays de forêts pleines d’animaux fabuleux, au travers de portails mégalithiques lors de certaines configurations astrales rares et grâce auxquels ils purent échapper à des cataclysmes qui eurent lieu voilà des siècles, peut-être des millénaires. Se vouant à Sirona, l’Étoile, la Dame de l’Espoir, ils ne pouvaient se fixer nulle part car poussés par un désir d’absolu, poussés vers l’avant, à aller plus loin, toujours prêts à abandonner une situation insatisfaisante pour tout recommencer ailleurs. Outre la Dame de l’Espoir, ils honorent le Chasseur, une divinité lunaire nomade, comme eux, une entité rusée, qui les protège de la nuit, de la nature sauvage et leur permet de se venger, seule forme de justice « fiable » pour des gens qui ne sont liés à aucun pays et ne sont donc protégés par aucun puissant. Ils prient les Vents, multiples esprits aux différents noms, aux personnalités contrastées. Ils offrent du parfum et des fleurs à Eos, la Dame de l’Aurore et du nouveau jour qui se lève, image aussi de la mère des Jumeaux célestes, deux cavaliers courageux et infatigables qui parcourent le monde en affrontant tous les dangers et qui portent des noms différents selon les régions et les lignées qui les prient. Ces frères divins sont la raison pour laquelle les jumeaux sont tout particulièrement bien accueillis dans les familles, le signe d’un sourire divin, une bénédiction.

 

Sédentarisation

 

En dépit de ces idéaux, de plus en plus de Vesmeri se résignent de plus ou moins bon cœur à se sédentariser dans les grandes villes artlandaises, en gardant généralement des contacts avec leurs cousins qui continuent de vivre en nomades avec des activités économiques variées telles que les travaux agricoles saisonniers, les chantiers d’infrastructure attenant aux routes, l’élevage de chevaux, les réparations, la récupération, l’animation de foires et de cirques, et même dire la bonne aventure ou le vol organisé. Dans tous les cas, l’appartenance à une famille élargie, sorte de clan ou tribu, est un élément important de l’identité et la solidarité avec les membres de la lignée est une règle qui tient quasiment lieu de loi et qui s’applique même si le sujet est en tort ou en infraction par rapport aux lois artlandaises. Cette persistance du communautarisme même chez les Vesmeri sédentarisés leur donne la réputation auprès de la police d’être tous des graines de receleurs ou des complices de vol en puissance qui cacheront un frère ou une cousine quoi qu’il arrive et seront prêts à mentir comme des arracheurs de dent pour les protéger. La réciproque est vraie, et s’en prendre à un Vesmeri, c’est risquer d’avoir toute la lignée aux trousses, prête à venger l’affront.

 

Apparence

Physiquement, les Vesmeri peuvent avoir des types très différents car les lignées s’enrichissent d’errants adoptés des pays traversés depuis des siècles. Chaque grande lignée est susceptible d’avoir un trait physique particulier récurrent, une couleur d’yeux rare (vert d’eau, mauve, bleu turquoise, carmin…), ou de cheveux particulière (blond platine, noir corbeau, incarnat, blanc…). Le teint est généralement plus hâlé ou foncé que l’Artlandais moyen, tirant sur le cuivre ou la cendre. Hors cas particulier, les yeux sont bruns ou noirs, de même que les cheveux.
 
Création de personnage : les traits physiques rares sont essentiellement liés à une valeur de Pouvoir (PVR) supérieur à 50. Il est donc possible qu'ils soient transmis par des parents ne les présentant pas et peuvent s'affranchir dans une certaines mesures des règles de la génétiques.
 

Quelques lignées…

Clans liés aux chevaux

Les Arimaspoi sont ceux dont les chevaux se sont arrêtés à la limite du monde. Leur mythologie est riche de légendes liées à l’Océan. Ils sont connus pour des cheveux raides, blonds platines tendant sur l’argenté. Les Sicambres, les « rapides », sont également une lignée attachée aux chevaux, qu’il s’agisse de l’élevage, du dressage, des acrobaties, des courses ou des paris sportifs en tant que bookmaker. Il y a souvent chez eux des cheveux tendant sur le rouge carmin.

Clans liés aux loups

Les Lutices comme les Volcki sont des lignées qui se rattachent aux loups et prétendent bénéficier de leur protection, les seconds ayant la réputation d’être plus sombres et sauvages que les premiers, exprimant les aspects les plus violents du Chasseur qui se reflètent dans des yeux rouges tandis que les Lutices ont des yeux tendant sur le doré.

Clans liés à la mémoire et aux traditions

Les Sokoli se placent sous la protection du faucon, noble, digne, doté d’une bonne vue sur le présent et sur l’avenir, avec une apparence sans âge, des cheveux noirs très tôt parsemés de mèches argentées. Les Memini sont ceux qui se souviennent, prétendant notamment être capables encore aujourd’hui de voyager par les portails qu’ouvrent les étoiles. Ils se reconnaissent notamment à des yeux mauves en contraste avec leurs cheveux noirs.

Clans du voyage et de l'errance

Les Alazones se définissent simplement comme des errants, parlant de la vie comme d’un voyage, se plaisant à dire que pour être vraiment vivant, il faut savoir se détacher et partir, que seuls les morts restent attachés à une terre. De manière générale, les Vesmeri errants se qualifient d’Alauni par opposition aux sédentaires, Artlandais comme Vesmeri installés, qui sont des "Anauni".
 

Culture et compétences

Les Vesmeri ont une culture religieuse pleine de Symboles (1) et qui inclut, outre les rites et prières, la pratique de la divination, notamment par les cartes. Leur fort communautarisme, les liens toujours vivaces avec des cousinages éloignés, nécessitent un certain sens de la Négociation (1) dans un système de valeur qui nécessite de la diplomatie et une bonne maîtrise du réseau familial, avec des informations qui peuvent très vite traverser le pays en toute discrétion en passant par des intermédiaires de confiance. La culture passe par les échanges, mais aussi et surtout par les grandes fêtes, les naissances, mariages et enterrements étant l’occasion de renouer des liens parfois distendus, ce qui implique que tous savent au moins un peu danser, chanter et jouer d’un instrument de musique, ayant ainsi les bases de la Représentation (1). La méfiance chronique à l’égard du système a poussé depuis des siècles à développer un certain sens de l’improvisation, une forme de Génie (1) particulier, en même temps que de la ruse et un indiscutable sens de l’Opportunisme (1).

 

 

Noms

Des noms artlandais

Les Vesmeri sédentarisés tendent à adopter des prénoms artlandais, ce qui n’empêche pas les noms traditionnels d’être toujours très répandus, ne serait-ce qu’en second ou troisième prénom. Les prénoms des Vesmeri viennent de dialectes propres à une lignée ou bien des pays traversés, parfois en retouchant la sonorité.

Prénoms féminins.

Rupa, Lyuba, Sidi, Keja, Mala, Kalia, Boti, Pesha, Djidjo, Putsha, Vadoma, Lisa, Bisha, Simza, Mozol, Papin, Sara, Jofranka, Luludja, Lyubina, Andronica, Tina, Deitane.Zemphira. Concha. Carmen. Esmeralda. Pilar. Myrtille. Miarka. Moréna. Flor. Zineb. Aïrolo. Miarka. Mimi. Macha.

Prénoms masculins.

Vania, Nara, Boboko, Gabor, Gyula, Jal, Janosh, Nanosh, Luluvo, Joska, Kore, Kerio, Marko, Pulitza, Pulika, Balo, Leatschi, Stevo, Tina, Django, Brishen, Melalo, Janfri, Tchukurka, Vedel, Zirka, Nonoko, Zsikajo, Lyubo, Manolo, Palko, Branko, Yojo, Chavo, Chavoro, Mano, Kako, Kano, Kalo, Miraldo, Miriano, Englo, Niglo, Matcho, Merikano, Ando, Mandino. Zdenko. Aleko.

 

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f5/Nikolaj_Alexandrowitsch_Jaroschenko_004.jpg

 

 

Jaroschenko, Nikolaj Alexandrowitsch

Le pays chaud

Wikimédia commons

 

 

Tag(s) : #Civ - Artland